Emballages : comment réduire ?

 

 

 

 

 

(cliquez sur l’image pour voir la chronique dans Comment ça va bien ?)

L’emballage et le suremballage sont des phénomènes auxquels je suis allergique. Vous savez, on a tous nos petites « phobies », moi c’est l’amoncellement des emballages. Cela fait donc des années que je cherche à les réduire. Et franchement, ce n’est pas facile. La campagne annuelle du gouvernement sur la réduction des emballages me fait toujours rigoler (jaune)… Ils n’ont apparemment jamais essayé, sinon ils verraient combien c’est difficile. Et peut-être, plutôt que de « sensibiliser », ils légifèreraient à la source, enfin ?

Côté pratique, l’emballage, c’est un quart du poids de nos poubelles et certains estiment que c’est 20 à 60 % du prix des produits courants !

Côté environnemental, les emballages plastiques sont au final très peu recyclés, environ 6 % d’entre eux. Beaucoup aussi se perdent dans la nature et le plastique est par exemple la cause de la mort de  d’un million d’oiseaux de mer dans le monde. Et je ne vous parle pas des tortues, dauphins etc, qui peuvent s’étouffer avec des sacs plastiques. Si vous chez sur Internet, en images, vous aurez le droit à votre musée des horreurs. Le plastique dans la nature ne se dégrade pas, il se microfragment et on en trouve désormais au cœur du plancton qui est la base de la chaine alimentaire marine.

De plus les études montrent de plus en plus la toxicité de certains emballages. Je vous invite à regarder cet excellent reportage diffusé sur Arte  « l’emballage qui tue » ( vous trouverez les videos à la fin de ce billet)

Consommer en vrac

Tout d’abord j’essaie de consommer le maximum en vrac et puis je mets dans des bocaux. Cela a l’avantage de diminuer le contact du produit avec l’emballage et de faire très joli dans ma cuisine ! De plus cela évite les boîtes mal fermées dans les placards qui attirent les insectes nuisibles comme les mites alimentaires.

Les emballages en carton : le problème des encres

Malheureusement, on découvre depuis peu que même le carton pose des problèmes. Le carton des emballages est d’origine recyclée. Ce qui est un mieux évidemment pour les forêts. Mais les encres qui ont été recyclées avec lui, sont de leur côté toxiques, et elles peuvent contaminer les aliments.

Le tout emballé : une impasse à long terme

En fait on s’aperçoit de plus en plus que notre société du tout emballé devient vraiment problématique d’un point de vue écologique tant pour l’environnement global que notre corps en interne.

Et assurément, pour résoudre tous ces problèmes, une des voies les plus simples sera probablement de revenir à une consommation directe moins emballée.

 

Comment emballer pour conserver chez soi ?

Il se développe de plus en plus d’alternatives au plastique. On trouve maintenant des boîtes en inox qui réduisent le plastique au minimum, seulement pour le couvercle.

C’est idéal pour le réfrigérateur, ça a l’avantage du plastique qui ne se casse pas. Ca vieillit beaucoup mieux. Et c’est idéal pour le pic-nic aussi !

 

Si vous utilisez un micro-onde, il faut transvaser. Mais avant de trouver ces boîtes inox, j’avais remplacé mes récipients plastiques par de la faience avec couvercle. Ca a un gros désavantage : ça casse. Surtout si vous êtes maladroite comme moi ou si vous avez des enfants. Par contre, cela a l’avantage de passer du réfrigérateur au micro-onde jusqu’à la table en faisant très très joli.

 

Comment remplacer le film alimentaire ?

Je n’ai pas trouvé de remplacement. Je mets dans des boîtes.

Chez les petits  commerçants, demandez leur d’emballer plutôt dans des papiers traditionnels comme vous trouvez à la boucherie ou chez les fromagers. Et n’hésitez pas à le lui dire « ils peuvent libérer des bisphénol A et des phtalates, qui sont des perturbateurs hormonaux », ça les sensibilisera !!

Côté pratique : les bonnes adresses

Où trouver des aliments en vrac :

De plus en plus de supermarchés et d’épiciers sur les marchés, proposent du vrac pour les aliments secs (pâtes, riz, lentilles, haricots etc.).

La chaine coopérative de supermarchés bio, les biocoop, le fait systématiquement.

Où trouver des bocaux ?

Les bocaux se trouvent dans les vaisselleries, dans de plus en plus de supermarchés, ou encore dans des chaines spécialisées pour la maison, comme Casa, Ikea ou Habitat.

Vous pouvez aussi récupérer des bocaux alimentaires mais cherchez à les coordonner pour que ce soit joli dans la cuisine

Les boîtes de conservation en inox à couvercle plastique.

Quelques adresses :

Le Prince jardinier

Monoprix

Des plats en faïence avec couvercle

Dans les vaisselleries (profitez des soldes en juin !)

Dans les chaines spécialisées pour la maison (comme les bocaux)

Chez Monoprix

 

« L’EMBALLAGE QUI TUE « 

LE REPORTAGE A REGARDER SUR LES EMBALLAGES :



L’emballage qui tue 1/2 par Wakeup-

 



L’emballage qui tue 2/2 par Wakeup-

18 commentaires vers "Emballages : comment réduire ?"

  1. Stepien
    13 avril 2011 - 17:35 | Lien permanent

    au cours de l’émission que j’écoute tous les jours , j’ ai entendu que vous utilisiez le micro ondes , alors qu’ en diététique , il est absolument déconseillé de part la nocivité de ses ondes , ce qui m’a étonné de votre part , ce qui vous rend moins crédible ….Dommage! Cordialement .Stéfania.

  2. sophie
    13 avril 2011 - 18:04 | Lien permanent

    Très intéressante votre chronique d’aujourd’hui. Remarque, j’aime chacune de vos chroniques… :)
    J’ai commencé à regarder un peu ce que je pouvais faire d’un point de vue alimentaire…et Au secours, tout le plastique, et tous les emballages !!!!
    J’ai pu trouver quelques bocaux chez Ikea, pas trop cher et plutôt jolis !
    Je dois maintenant en acheter pour conserver les aliments dans le frigo mais les boites en inox sont relativement cher….

  3. Stéphanie
    14 avril 2011 - 14:30 | Lien permanent

    Il existe aussi des boites de conservation en verre qui ont un couvercle en plastique. Pratique pour passer du réfrigérateur ou congélateur, au four (sans le couvercle bien sûr ;) ) ) J’aime beaucoup récupérer les boites de café en métal. On peut relooker avec mes enfants ! C’est aussi pour moi, une manière de les sensibiliser au recyclage !

  4. VANESSA
    15 avril 2011 - 15:10 | Lien permanent

    Bonjour moi je congele bcp d’aliment pour m’avance surtout des legumes et quand j’en ai besoin je prend une poignée de l’un ou de l’autre, je conserver dans le congelateur sans utiliser les sac de congelation ? Dans les boites ce n’est pas pratique si vous avez une solution je prend merci

  5. Julie
    17 avril 2011 - 10:54 | Lien permanent

    Bonjour,
    Je suis sensibilisé sur cette histoire d’emballage depuis votre passage sur l’émission de direct 8: Bien&être, du 1er juillet et qu’on peut revoir sur le site :http://forevergreen.eu
    Du coup j’essaie d’être attentive pour refaire mes « routines » emballages.
    C’est vrai que la céramique est cassante, moi qui suis très gauche je casse souvent donc l’inox est une bonne alternative.
    Mais le silicone existe aussi. C’est une matière qui se développe vachement dans les ustensiles de cuisine, mais aussi dans les emballages puisque qu’il supporte à la fois le congélateur et le four, il peut servir aussi de couvercle pour les bol en inox.
    Mais je ne sais pas quoi en penser quant à l’écologie et à la toxicité de cette matière.
    Je sais que pour les coupelles menstruelles il peut être de qualité chirurgicale et donc le corps le supporte et ne fait pas d’allergie, mais ça ne répond pas à la toxicité.
    Donc voilà je voulais connaître votre avis sur cette matière.
    Et pour faire une petite aparté, j’aime bien l’émission top chef, et lorsque je vois à quel point en cuisine, le film plastique étirable est utilisé pour les cuissons ou pour mouler des boules ou des boudins, ça me choque parce que ce sont des chefs qui prêtent vraiment attention à la qualité de leur produit et qui ne se rendent pas compte à quel point ils toxifisent (je ne sais pas comment ça se dit) leur produit.
    Et pour répondre à la personne qui vous discrédite, au contraire moi ça me fait du bien et ça me touche beaucoup d’être face à une personne qui a une vraie sensibilité écologique mais qui reste humaine, avec ses paradoxes, ses erreurs, ses réflexions en cours, qui n’a pas un discours culpabilisant, mais qui a aussi des solutions. N’oublions pas que Paris ne s’est pas fait en un jour, et ne se fera pas en un jour, qu’il est impossible d’aller plus vite que la musique, et qu’il y a un tel pain sur la planche qu’on ne peux pas résoudre cette grande problématique en un coup de baguette magique.
    Alors oui exprimez vos perplexitudes parce que c’est important pour faire avancer le débat mais ne dites pas « dommage » parce que là c’est trop sévère et inadapté à la situation.

    • Cindy
      27 avril 2011 - 14:45 | Lien permanent

      Je suis tout à fait d’accord avec vous. Isabelle me permet de me déculpabiliser parce que moi aussi j’essaie de vivre plus sainement sans pouvoir me passer de tout mon confort (même si j’ai fait pas mal d’efforts). Quant à top chef moi c’est plutôt la façon dont ils cuisinent qui me choque: ce sont des chefs qui travaillent dans des restaurants étoilés et pourtant ils ne connaissent pas les règles de base en matière d’hygiène (niveau CAP) et choisissent très souvent des produits qui ont parcourus des milliers de km alors qu’en France on a tellement de bon produits. Dans un monde où la télé a un tel impact sur la société (malheureusement) il nous faudrait un peu plus de sensibilisation comme le fait Isabelle.

  6. laurence
    20 avril 2011 - 16:33 | Lien permanent

    Bonjour
    j’aime vos rubriques.
    je viens de connaitre une société encore plus écologique que h2o pourtant très bien, société Allemande. Bien moins de produits et pourtant leur efficacité est remarquable, 100% biodégradable et écocert. Je suis ravie de pouvoir enfin utiliser quelques produits pour enlever toutes les taches sans rayer, sans abimé ! Utilisalations de microfibre extra, garantie au moins 4 ans !
    merci pour votre rubrique sur la comestique bio d’aujourd’hui
    Laurence

    • Julie
      23 avril 2011 - 18:08 | Lien permanent

      Bonjour, je n’arrive pas à trouver la « société Allemande » dont vous parlez, pourriez vous préciser le nom ainsi que l’adresse internet lui correspondante.
      Merci.

  7. Andy
    24 avril 2011 - 10:12 | Lien permanent

    A oui, ça pourrai être bien mais si il sont exporter d’allemagne, les transports, eux, peuvent revenir au même coté pollution si vous en acheter des en France. Vous pouvez me dire si il sont exporter d’allemagne?
    Préssé pour le sujet des ondes ;)

  8. Heloise
    26 avril 2011 - 15:03 | Lien permanent

    Bonjour,
    C’est vrai que le plastique est partout et qu’il est difficile de trouver des alternatives à tout. Sans vouloir faire de la pub, j’ai trouvé au supermarché Leclerc de jolis récipients en verre (j’ai mis des photos sur mon blog) et également des récipients en inox (les 5 au prix de 8€).

  9. Monique's Gravatar Monique
    1 mai 2011 - 17:36 | Lien permanent

    Isabelle,

    Je me souviens que vous aviez parlé chez Stéphane, de la signalétique figurant sur les boites et les contenants en plastique. Vous avez parlé en particulier du chiffre inscrit dans le triangle qui figure au dos ou sur le fond. Je ne me souviens plus quels chiffres étaient acceptables, et quels étaient ceux à bannir absolument. Je suis confuse de vous importuner avec cette question mais je ne parviens pas malgré mes efforts à retrouver cette chronique.

    Continuez ce que vous faites, et j’aimerais bien que vous veniez plus souvent chez Stéphane, ou que vous ayez une émission à vous.

  10. Monique's Gravatar Monique
    3 mai 2011 - 11:47 | Lien permanent

    Je viens de faire l’inventaire de mes boites, et je suis très surprise de constater que celles de la marque la plus ancienne et la plus connue (tupper..) ne comportent aucune indication !

  11. Naniluce
    4 juillet 2011 - 15:18 | Lien permanent

    Bonjour Isabelle,

    Permets-moi de te tutoyer… comme le veut la blogosphère…

    Tout d’abord, je profite de mon message pour te dire que je trouve ta chronique sur CCVB très enrichissante, sympa, et qui donne envie d’aller voir plus loin en général. Moi qui tâtonne sur le chemin du « mieux vivre, mieux être » depuis quelques années, tu ouvres beaucoup de portes sur l’écologie, le bio et tout cet univers. Merci. D’ailleurs grâce à cette émission, j’ai découvert ton univers. Merci pour tout, tes conseils, ton travail, ta générosité, ta simplicité, ta folie douce! Bonne continuation!

    Ca pourrait t’intéresser, une livre de recette qui vient de paraître sur « comment cuisiner les fanes ». Je ne l’ai pas encore testé mais j’ai trouvé ça assez inédit.
    Moins de déchet, des plats savoureux (??? à voir), tout ce que tu pourrais aimer, n’est-ce pas?

    http://www.amazon.fr/gp/product/2360980270/ref=as_li_tf_tl?ie=UTF8&tag=cuissainleblo-21&linkCode=as2&camp=1642&creative=6746&creativeASIN=2360980270

    Au plaisir de te lire, de te voir

Les commentaires sont fermés