Poëles antiadhésives : du PFOA dans mon assiette ?

Voici un sujet dont nous avons finalement tous entendu plus ou moins parler et sur lequel nous avons du mal à nous faire une idée : l’innocuité ou la dangerosité du Teflon(c), que l’on retrouve notamment dans nos ustensiles de cuisine. Alors qu’en est-il ?


 Téflon(c), mais aussi Goretex(c), Scotchgard(c) et cie, un point commun : le PFOA

Téflon est une marque de la société américaine Dupont de Nemours qui utilise un composé perfluoré, le PFOA, que l’on connaît pour ses propriétés imperméables, antiadhésives notamment dans nos poeles. Mais vous trouvez aussi du PFOA dans les emballages alimentaires, notamment les boîtes à Pizza de pop corn les emballages de fast-food, les tissus, les peintures…. Les noms de marques les plus connues sont : Téflon, SilverStone, Staindefender, Baygard, Gore-Tex, Zonyl, Stainmaster ou encore Scotchgard,

3e substance de synthèse retrouvée dans nos organismes et dans les eaux de surface, le PFOA est partout !

Ainsi, le PFOA, on le connaît tous ! Du moins le devrait-on car le PFOA est la troisième substance synthétique la plus retrouvée dans les tissus humains lorsqu’on réalise des analyses. Elle imprègne ainsi 98% de la population américaine, on l’a retrouvé dans 100% d’un échantillon de lait maternel prélevé en Chine. En outre on le retrouve dans 97 % des échantillons prélevés dans plus de 100 rivières européennes. Cette contamination des eaux semble générale : en Chine, on s’est rendu compte que les pandas sont aussi contaminés que les humains…

Bref, le PFOA est partout ! Et il reste très longtemps dans notre corps : il faut près de 4 ans pour qu’une quantité ingérée de PFOA disparaisse de moitié chez l’homme !!

 

 Le PFOA est-il toxique ?

L’Union européenne, le classe parmi les molécules à risque y compris pendant la grossesse à cause des risques d’effets néfastes pour l’enfant; L’exposition du foetus est quasi-générale également via le placenta

Le Centre International de Recherche contre  le Cancer (CIRC) l’a classé dans les substances prioritaires à évaluer en raison de cancers observés en plusieurs sites.

Il peut être toxique seul, notamment en ingestion – par exemple, votre poele usée, et lorsqu’il est chauffé à haute température, selon les études 160° ou 340° , ce qui peut être le cas dans une poele n’est-ce pas. Néanmoins à 340°, les huiles ou le beurre brûlés deviennent eux aussi cancérigène !!!

 

Chéri, j’ai perdu mes spermatozoïdes !

Une étude danoise montre que les hommes les plus imprégnés de PFOA et d’une autre molécule cousine, un autre perfluoré, le PFOS ont 2,5 fois moins de spermatozoïdes.Et pour vous illustrer les multiples ramifications de la chose et la difficulté de contrôler : le PFOS est interdit depuis 2008 en Europe mais comme il est très résistant à la dégradation, lorsque vous en ingérez, il faut près de 6 ans pour que sa concentraton diminue de moitié. Résulat, même interdit il est toujours présent et intéragit avec d’autres molécules.

L’Affsa en France continue néanmoins d’autoriser le PFOA.  En effet,  dans ses protocoles d’autorisation, ce sont les effets de la substance seule qui sont considérés et non pas en association avec d’autres. En outre elle étudie les effets d’une dose et non pas de son accumulation, de l’imprégnation de la molécule. Néanmoins, les fabricants ont annoncé l’arrêt de la production du PFOA en 2015.

 Les poeles anti-adhésives sans PFOA : elles existent !

J’ai pu tester trois types de poeles et autres ustensiles de cuisines. Voici après 6 mois d’utilisation, le retour d’expéreince de notre petite famille

Les poeles en céramique (marque testée : evergreen de chez Aubecq)

La céramique est anti-adhérente. Ces poeles sont donc garantie sans teflon et sans métaux lourds. Vous avez toute une gamme qui existe maintenant en céramique, faitouts, plats à tajine etc. C’est très efficace, ça va sur tous les efux y compris induction et c’est ce qui ressemble le plus aux poeles téflon dont on a l’habitude. Elles sont légères, faciles d’utilisation, ce sont celles que mon mari et ma fille ont préféré.

Mais attention aux chocs de toute nature. La céramique est fragile et il ne faut pas qu’elle s’altère. Aucun choc ! pas de chaud froid, choc thermique. Vous ne refroidissez donc jamais la poele sous le robinet ni ne la mettez à vide sur le feu. Pas de choc mécanique. Vous évitez de la faire tomber, et surtout pas de gratouille au lavage ni à la cuisson. Le moelleux de l’éponge et la cuillère en bois. Efficace donc mais attention à être très très précautionneux et soigneux.

 

La traditionnelle poele en fonte (marque testée : scandi-vie)

Une fois que vous savez l’utiliser, je la trouve formidable. Au départ vous avez l’impression que vous retournez chez votre grand mère, mais franchement je trouve que cela vaut le coup. C’est inusable et ça donne une très bonne cuisson. Le secret, c’est de la graisser légèrement à froid, a un tout petit peu d’huile sur un chiffon et cela protège la fonte de la rouille et la rend complètement anti-adhésive. Crêpes, ommelettes, steacks… Vous pouvez tout faire ! Et si il y a un accident, pas de souci, vous pouvez récurer, gratter… la fonte ne craint rien. Une fois nettoyée vous regraissez et c’est tout.

 

Le matériel inox (marque testée : ABE)

La marque ABE, distribuée notamment dans les magasins naturels remporte d emon côté le grand prix de la cuisine ! Le fond fait 10mm et l’inox est de qualité chirurgicale. Là encore c’est inusable et très facilement nettoyable. Seul le chlore est contre-indiqué. Le principe ? Vous pouvez toout cuire sans eau et sans matière grasse grâce au couvercle. Il se forme un joint d’eau qui évite le passage des odeurs, le dessèchement des légumes ce qui fait que rien n’attache. Le thermomètre vous permet de suivre la température interne. Idéal pour les légumes. Et la cuisson est comparable à celle dans le cuivre : les légumes ne se délitent pas gardent leur texture et leur fondant. Pour les viandes à saisir, vous chauffez très fort et faites le test de la goûte d’eau : tant que celle-ci s’évapore, ce n’est pas asez chaud. Vient le moment ou c’est si chaud qu’elle roule : votre poele est prête, elle est antiadhésive.

Pour résumer

Pour une famille comme nous, trois enfants, qui cuisinons  beaucoup, où de nombreuses personnes différentes utilisent la cuisine… et où le(a) cuisinier(e) principale (moi en l’occurence) va vite et est coutumière des accidents, je recommande la fonte !!! . Ca ne bouge pas !!! Et pour les petits plats, les légumes… la sauteuse en inox ABE et son couvercle. Personnellement, je trouve que la combinaison des deux est idéale. Vous payez cher à l’achat, C’est vraiment du très haut de gamme, mais vous êtes parés pour la vie. Pour les célibataires, les personnes très soigneuses, alors la céramique est très bien.

 

Pour en savoir plus : quelques liens

http://www.qvq.ca/afq/Articles/Teflon-scandale%20sanitaire.htm

http://planete.blogs.nouvelobs.com/archive/2009/10/08/poeles-teflon-la-fin.html

http://planete.blogs.nouvelobs.com/media/00/02/562154650.pdf

http://www.actualites-news-environnement.com/21644-Reseau-Environnement-Sante-retrait-PFOA-DuPont.html

http://reseau-environnement-sante.fr/2009/12/18/dossiers-par-themes/effets-cocktails-perturbateurs-endocriniens/perfluores/reponse-a-60-millions-de-consommateurs-famille-des-perfluores-pfoa-pfos-compagnie/

http://reseau-environnement-sante.fr/wp-content/uploads/2009/12/inc-pfoa.pdf

http://reseau-environnement-sante.fr/wp-content/uploads/2009/12/guidepfc.pdf

http://reseau-environnement-sante.fr/wp-content/uploads/2009/12/critiqueafssapfoa.pdf

http://www.consommerdurable.com/2010/01/les-poeles-anti-adhesives-sont-elles-toxiques-ou-nocives-pour-la-sante-teflon-nanoparticules/

12 commentaires vers "Poëles antiadhésives : du PFOA dans mon assiette ?"

  1. Prisca
    13 décembre 2011 - 13:45 | Lien permanent

    Bonjour Isabelle,

    Sandi-vie fait également de poeles en fer et c’est pas mal du tout également. Cela demande un petit apprentissage quand même.
    J’avais cruellement besoin de changer mes poeles et la fonte c’est très bien mais un peu trop cher pour pour donc dans l’immédiat, j’ai pris des poeles en fer dont le prix est plus abordable mais dès que possible j’investi dans la fonte.
    Vous n’avez pas testé les poeles en fer, pour quelles raisons ?

    Bonne journée !

    • maria
      21 février 2012 - 16:50 | Lien permanent

      Bonjour, isabelle
      Que pensez vous des casseroles en inox de la marque SKEPPSHULT sur le site de Scandi-vie ? .Merci pour tout vos conseilles .
      Bonne journée.

  2. Prisca
    14 décembre 2011 - 16:43 | Lien permanent

    Je reconnais que ce n’est pas évident et que c’est vraiment particulier :-) mais pour ne pas démotiver les personnes qui ont un budget un peu plus serré, il faut cuire à feu tout doux. L’entretien est identique à la fonte.
    Et effectivement, il ne faut pas se lancer dans des préparations délicates comme des oeufs sur le plat ou des crêpes lorsqu’elle est toute neuve, il faut laisser un peu de temps le temps pour que le culottage se fasse.

    Je n’ai pas encore testé les crêpes mais pour les oeufs ça se passe bien.

    De toute les façons, je n’ai pas eu d’autre choix que de m’y faire car mes veilles poêles ont finies à la poubelle ;-)

    Merci pour votre réponse.

  3. Justemoi's Gravatar Justemoi
    29 décembre 2011 - 13:48 | Lien permanent

    Bonjour Isabelle,

    Heureuse de voir que votre blog est à nouveau disponible, il m’a manqué !

    J’ai remplacé il y a quelques mois mes poêles usées par des poêles Tefal anti-adhésives, justement garanties sans PFOA, sans plomb ni cadmium.
    Y aurait-il autre chose dont j’aurais dû me méfier sur ces poêles ou ai-je fais un bon choix ? Le revêtement utilisé par Tefal est le PTFE et il m’a l’air lié de très prêt au PFOA… Mais à côté, Tefal déclare que « Les autorités de Santé Publique en Europe et aux Etats-Unis ont démontré que le PTFE est un matériau inerte, n’ayant aucun effet sur l’organisme en cas d’ingestion. (…) Toutes les études menées par l’IARC (Agence Internationale de Recherche contre le Cancer) à la demande de l’OMS permettent aujourd’hui de garantir l’innocuité du PTFE. Le PTFE est un matériau biocompatible en raison de sa neutralité. A ce titre, il est fréquemment utilisé en médecine. »

  4. Monique
    18 janvier 2012 - 10:41 | Lien permanent

    Merci pour tous ces renseignements. J’ai testé la poële en fer (marqye Debuyer), la meilleure marque et bien qu’ayant scrupuleusement suivi le mode d’emploi, j’ai été rebutée par la couleur noire que prend la poële au bout de quelques utilisations. Les aliments en outre prennent un gout bizarre, métallique, et j’ai renoncé à m’en servir.

  5. Audrey
    10 février 2012 - 01:38 | Lien permanent

    Bonour, moi aussi je change mes polluants! La ceramique me plaisait bien et puis en lisant beaucoup de commentaire j’apprend qu’elle vieilli vraiment mal, meme en y faisant bien attention. De plus, sous le revetement ceramique il y aurait des « cochonneries » comme l’allu. Tout els commentaires negatif était pour la plupart de la marque « evergreen » de chez Aubecq. Quoi penser?

  6. Valérie
    13 février 2012 - 20:53 | Lien permanent

    Bravo pour vos chroniques et suite à celle sur les poêles j ai investi dans une poêle en acier chirurgical que j ai acheté en magasin bio c’est un peu cher mais garanti à vie en plus la cuisson est super pour saisir les viandes sans graisse. Par contre auriez vous des conseils pour la nettoyer bio bien sur . Merci . Valérie

  7. Amandine
    19 février 2012 - 19:40 | Lien permanent

    Bonjour Isabelle,

    Tout d’abord merci pour tous vos conseils et vos explications ^^ , je vous suit tous les lundi dans comment ça va bien sur France 2 et j’adore!!
    Alors moi j’ai aussi décidé de changer mes poêles et j’ai acheter la marque Green pan qui est sans PFOA , pour testé et que je trouve est très bien pour le moment ^^
    Connaissez vous cette marque et qu’en pensez vous? merci d’avance pour votre avis.

  8. AB
    21 février 2012 - 02:29 | Lien permanent

    Salut, j’ai partagé mon expérience dans mon blog: http://achatdurable.blogspot.com/2012/02/la-semaine-je-cherche-une-poile.html

  9. Prisca
    13 septembre 2012 - 14:10 | Lien permanent

    Bonjour,

    Pour rebondir sur le témoignage de Monique.
    Effectivement sur certaines cuissons, il y a un goût métallique ! Et ça devient noir mais c’est normal.
    De manière général, je pense que cela ne supporte pas la cuisson des aliments trop riches en eau comme les légumes ou de faire des plats type paëlla.
    Mais pour les autres utilisations, comme les viandes, les oeufs, saisir comme une plancha, faire des crêpes, réchauffer des galettes de maïs c’est bien. Je mets le feu au minima (sinon ça colle) et le tout est quand même bien saisi et assez vite en plus car le fer est bon conducteur.
    Dans l’ensemble je suis satisfaite.

    • Monique
      14 septembre 2012 - 18:26 | Lien permanent

      J’ai renouvelé l’expérience avec une poêle en fer Debuyer, je m’en sers pour saisir les viandes, ou faire sauter des pommes de terre, mais je n’ose pas l’utiliser sans matière grasse, ça attache terriblement, peut-être n’est-elle pas encore sufisamment « culottée » ?

Les commentaires sont fermés