Choisir ses indispensables pour commencer facilement la cosmétique maison

Je suis en train de réactualiser Notre « mini-kit de survie de la nana bio » bientôt épuisé (Merci aux lecteurs !!!). Nous y ajoutons en fin d’ouvrage un petit précis récapitulant l’indispensable pour se lancer dans la cosmétique maison de façon rapide, peu onéreuse et efficace.

Pour ne pas pénaliser ceux qui l’ont déjà acheté (et qui donc ont permis cette réédition, CQFD…), voici quelques billets vous partageant ces ajouts (le livret comprendra cosmétique, ménage, textiles et jardin, je vous partage ce dont je suis en charge : la cosmétique et le ménage)

Mini-kit de l’essentiel pour créer ses propres cosmétiques

Réaliser vos propres cosmétiques vous ouvrira les portes d’un monde de créativité et de bonheur des sens et de la connaissance. Ce petit précis, idéal pour les débutantes, vous aidera à choisir selon vos besoins, les ingrédients de base indispensables à la création de démaquillants, de crèmes hydratantes, et de masques pour la peau et les cheveux. Vous pourrez ainsi réaliser des cosmétiques personnalisés en suivant ensuite les recettes. Le principe est toujours le même, seuls les ingrédients changent. Très concentrés, car composés à 100% de produits actifs (contre 30% dans les produits commercialisés), ils sont économiques mais nécessitent souvent de revoir vos habitudes en terme de dosage !

La base huileuse : les huiles végétales

Les huiles végétales forment la base essentielle qui va nourrir le ciment intercellulaire de la peau, indispensable à sa cohésion et à sa bonne santé. Choisissez les donc avec soin et ne lésinez pas sur la qualité. Achetez les en bio, et en première pression à froid exclusivement. Astuce : la plupart sont disponibles au rayon culinaire des magasins bio, elles y sont nettement moins chères qu’au rayon cosmétique. Par contre, repérez les marques les moins odorantes !

Peaux sèches : onagre, argan, bourrache (riches en acide gras)

Peaux grasses : jojoba, macadamia, noisette, pépins de raisin (très fluides, très pénétrantes riches mais légères)

Toutes peaux et peaux normales : noisette, jojoba, macadamia, sésame

Peau âgées : huile de rose musquée du chili (très grasse, pratiquez-la en dilution à 1/3), onagre, bourrache, jojoba.

Vous pouvez les utiliser pures ou en mélange.

 

La base aqueuse : les eaux florales

Les eaux florales sont issues de la distillation des plantes par entrainement de leurs éléments actifs par vapeur d’eau : les composés huileux se séparent et forment les huiles essentielles très concentrées, les composés aqueux et minéraux rejoignent la phase aqueuse (de aqua, eau) et composent les « hydrolats » plus communément appelés eaux florales. Les eaux florales peuvent être utilisées seules en lotion, ou entrer dans la composition des démaquillants et des crèmes.

Les antirides : toutes les fleurs en général, notamment la rose, la ciste, le géranium,

Les calmantes : lavande, souci, bleuet, fleurs d’oranger

Les assainissantes : romarin, citron, thym, sauge.

 

Les liants : aloe vera, cires, beurre de karité

Ces composés permettent de lier ensemble les phases huileuses et aqueuses des produits, comme le fait par exemple le jaune d’œuf dans une mayonnaise. Ils sont indispensables dans les démaquillants et les crèmes.

Le gel d’aloe vera (choisir 99% pur) contient plus d’un millier de composants dont la synergie lui offre des qualités régénérantes puissantes. Il permet de former à froid des gels frais tant en démaquillant qu’en hydratation.

La cire (choisir en bio ou en qualité cosmétique) permet de créer des crèmes ou des laits  riches, et onctueux et apporte ses céramides au ciment intercellulaire de la peau. Elle doit être chauffée

Le beurre de karité est un excellent liant, en plus d’apporter son pouvoir hydratant et régénérant. Il est parfait pour des baumes à lèvres ou encore des crèmes express à froid mais très grasses.

 

Les huiles essentielles : quelques indispensables

Elles viennent compléter la personnalisation de vos produits. Voici quelques indispensables pour commencer la cosmétique maison sans se ruiner. Vous pouvez les utiliser seules ou en mélange.

La lavande : cicatrisante, régénérante, équilibrante pour la peau, elle contribue aussi à la conservation des préparations car c’est un antiseptique antiviral et antifongique à spectre large. La lavande va à toutes les peaux et tous les âges. Préférer le chémotype lavande aspic, le plus polyvalent. Elle servira autant à la trousse santé que cosmétique.

Le géranium bourbon : huile essentielle cosmétique par excellence. Astringente, antiseptique, cicatrisante, elle favorise le renouvellement cellulaire, la bonne tenue des tissus dermique et sa nutrition car elle stimule également la circulation sanguine. Elle ravive et illumine ainsi les teints fatigués. Antiseptique elle contribue aussi à la conservation des produits. Indispensable dans la trousse à pharmacie, car elle éloigne aussi les insectes

La ciste ladanifère : Excellente anti-ride, elle favorise la régénération des tissus, Astringente, elle resserre les pores de la peau, et affine les contours du visage grâce à ses propriétés raffermissantes. D’origine locale, on la préfèrera à l’huile essentielle de bois de rose aux mêmes propriétés anti-rides mais  dont l’espèce est en voie de disparition. Très hémostatique elle arête le flux sanguin des coupures et facilite les soins. On la retrouvera donc elle aussi autant dans la trousse à pharmacie que cosmétique

Le Petit grain bigarade : antiseptique, anti-oxydante, calmante et stimulante cutanée, elle est la quatrième indispensable. On aime son parfum proche du néroli qui se marie très bien avec les florales précédentes.

Orange : Excellente pour les peaux matures à pores dilatés. Photosensibilisante, on l’évitera pendant l’été et sur les pistes de ski.

Le Tea tree : puissant anti-septique, on l’utilisera notamment en cas d’acné, de boutons occasionnels ou d’état pelliculaires persistants du cuir chevelu, Son odeur étant assez désagréable, on évitera de l’incorporer dans les crèmes mais elle est indispensable en appoint… comme dans la trousse à pharmacie.

Pour poursuivre : les recettes essentielles pour commencer la fabrication des indispensables : démaquillants, hydratants, masques.

2 commentaires vers "Choisir ses indispensables pour commencer facilement la cosmétique maison"

  1. Carole Creston
    29 août 2012 - 14:29 | Lien permanent

    Merci pour toutes ces infos !!!

  2. szasza
    5 septembre 2012 - 12:11 | Lien permanent

    Je me sentais un peu orpheline ! Quel plaisir de vous retrouver ici.
    Quand vous dîtes « réactualiser » cela veut dire commercialiser une nouvelle édition ? Si oui quand va t elle paraître ? car je veux me le procurer mais je vais attendre votre réponse. encore merci.

Les commentaires sont fermés